Voyage sur l’Economie Circulaire à impact positif à Amsterdam – Episode 2

Vous n’avez pas encore découvert d’Episode 1 ? Prenez le temps de bien en profiter, il est ici : cliquez.

Episode 2 – Les constructions qui font du bien

Un immeuble qui fait du bien

Après Desso, direction la mairie de Venlo.
IMG_8726Cette très importante mairie emploie 1200 personnes mais organise ses services et ses temps de travail pour que 700 places suffisent dans ses locaux. Le bien-être est à tous les (9) étages, à travers les espaces de travail (façon co-working) mêlant avec intelligence des espaces ouverts et des coins propices à des échanges plus “intimes”, une lumière naturelle très largement invitée dans tous les espaces, des circulations fluides, des espaces de pauses (qui servent aussi au travail) ouverts sur les autres et répartis partout, une serre remplie de végétaux avec une vue imprenable (une denrée rare dans ce plat pays), un restaurant aux grandes tablées (naturellement ouvert sur des portes de travail informatique et des espaces de co-working), des terrasses, … Les postes de travail sont disponibles là où vous votre humeur ou vos besoins vous portent dans ces locaux. Personne n’a de bureau réservé (même pas le maire ! Chacun peut aller s’asseoir à “son” bureau et y travailler) ; mais, au lieu des choses impersonnelles comme on en trouve dans les open-spaces classiques, ici, chacun peut se sentir à son poste, à sa place, chez lui, presque, où qu’il soit, et changer de place comme il l’entend. Traverser ces locaux a frappé tout le monde parmi notre délégation : peu de lieux de travail sont aussi paisibles, avec autant de visages détendus et souriants, dans une ambiance à la fois étonnamment légère et concentrée, fluide et posée, accueillante et efficace.
IMG_8717

Une grande bouffée d’air pur

La serre du 9e étage est aussi, techniquement, le point d’entrée de l’air intérieur. Il y est purifié par les plantes, et notamment un important mur végétal choisi, entretenu, loué par une entreprise spécialisée s’étant vue confier des objectifs à la fois esthétiques et d’efficacité mesurable dans la pureté de l’air résultante. Cet air purifié est ensuite réparti par un système “passif” dans tout l’immeuble. Et ce ne sont que des aspects parmi d’autres de l’attention mise à la qualité de vie ici…
Le mobilier choisi de façon très fine mérite à lui seul un chapitre… Disons d’ores et déjà, concernant la qualité de l’air, qu’il ne contient que des éléments chimiquement connus et tracés (conçus dans la logique Cradle-to-Cradle), et ne dégage aucun COV (composé organique volatile).
Ce bien-être a un impact très terre-à-terre : 1% de diminution de l’absentéisme permet à la maire de Venlo d’économiser 600.000 € par an… Ah ! Voilà qui séduit même ceux qui, dans notre culture et ailleurs, pensent (à tort) que le business n’aurait pas à s’intéresser au bien-être des gens. Ici, les faits parlent, et les chiffres aussi.
IMG_8735En fait, toute l’opération a été calculée pour que même les plus sceptiques et réticents à l’origine (vous savez, les gens qui disent que certaines choses – qui encombrent leurs cerveau faute de savoir quoi en faire – seraient inutiles, ou coûtent trop cher, ou ce genre de tartes à la crème) soient embarqués dans l’ambitieux projet de cet immeuble. Même des élus dont l’horizon était à 4 ans (et qui voulaient du court terme au point d’écarter le reste) ont réalisé que l’opération allait leur apporter, fort étonnamment, des liquidités inattendues dès le démarrage, et leur accord a ainsi été finalement acquis. Sans compter que la valeur du bâtiment augmente avec le temps : la valeur finale permet de compter sur un énorme apport financier (inexistant avec un bâtiment classique qui, au contraire, coûte énormément à la démolition/dépollution).

 

P1030248Inutile d’insister sur d’autres “détails” 😃 comme :
IMG_8713• Le fait de purifier l’eau reçue en toiture (à travers des espaces extérieurs très agréables),
Produire l’énergie (thermique et électrique) de toute l’activité avec le soleil reçu (nous sommes pourtant au nord de l’Europe…) par des panneaux placés comme de discrètes casquettes en façade sud,
Réguler les écarts de température, l’écoulement de l’eau, la durabilité des matériaux (encore et encore des économies) avec des toitures végétalisées,
• Accueillir des abeilles qui, non contentes de produire du miel, prennent soin de la biodiversité locale (qui augmente par rapport au quartier avant ce bâtiment),
Assainir l’air du quartier jusqu’à 500 mètres autour du bâtiment (c’est mesuré), par une emblématique façade végétalisée au nord (se poursuivant pariellement à l’est) qui donne aussi son identité visuelle extérieure à l’immeuble, un immeuble attirant et que l’on voit de loin…

IMG_8741L’école qui donne envie d’y retourner

Nos cerveaux étaient déjà saturés d’informations percutantes que nous avons pu vérifier, questionner, toucher du doigt… Mais il nous restait la visite d’une l’école proche de la mairie, toujours à Venlo.
Là encore, ses espaces qui favorisent le lien, sa lumière naturelle, ses couleurs, ses éléments sollicitant et éveillant les sens comme la coopération, son mur de mousse naturelle (un mur bien vivant et sur lequel il n’a jamais été placardé d’écriteau du type “ne pas toucher”, bien au contraire ! Les enfants adorent – et, entre nous, les adultes aussi : ils fallait voir la délégation de gens sérieux s’émerveiller et s’adoucir encore en caressant ce tapis de verdure vertical au vert vif comme au premier jour. Un tapis qui, depuis un an déjà, garde son éclat alors que personne ne l’arrose (il capte l’humidité de la respiration et des usages des occupants, et régule l’hygrométrie intérieure) ; un tapis qui colore, émerveille, tout en assainissant l’air et – puisqu’ici tout a plusieurs fonctions positives plutôt qu’une seule – en améliorant l’acoustique (ce qui est précieux, dans une école, n’est-ce pas ?).
IMG_8746Un système de récupération de chaleur imposant (mais bien caché !) et innovant complète les performances thermiques de l’ensemble. Et que dire de la pédagogie ici ? L’équipe est libre (loin des lourdeurs et anachronismes de notre institution française qui bride dogmatiquement les super-enseignants que nous avons parfois la chance d’avoir dans nos écoles) d’inventer, croiser, s’inspirer, et l’on ne serait pas étonnés, ici, d’avoir un brin de causette avec Maria Montessori, Freinet, Steiner et quelques autres… Le directeur, qui avait une feuille de route ambitieuse, est ravi de nous montrer à quel point l’équipe (conception, réalisation, pédagogie, …) a été à la hauteur. Il en est heureux et fier. Et on le comprend. Alors, tandis qu’il nous énumère, montre, explique, et que nous envoyons des photos et vidéos “en live” à notre correspondant resté en France, Laurent, il nous envoie un SMS nous suppliant 😃 d’arrêter de lui envoyer des informations aussi enthousiasmantes – ça lui donne le bourdon, en comparaison avec l’école où est sa fille… 😉

IMG_8749Vers l’Episode 3…

Autant dire qu’au premier soir de notre voyage, nous avons eu énormément de choses à échanger. Et pourtant, cela ne faisait pas encore 24 heures que nous étions aux Pays-Bas !
Nous ne réalisions peut-être pas encore pleinement que le lendemain allait nous décaper les neurones tout autant…
Au petit matin, donc, à nouveau tous en car, toutes batteries rechargées (corporelles, mais aussi spartphones, appareils photos, caméras, micros) ; direction Amsterdam, à 1h30 de Venlo. Mais patience, ce sera pour le prochain épisode !
IMG_8752

Vos commentaires via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field

CommentLuv badge